Actualités municipales 

Actualités

Conseil municipal du 19 février 2015

20 février 2015

Conseil municipal du 19 février 2015

L'enregistrement du Conseil municipal n° 129 du 19 février 2015 est en ligne en cliquant ici.

INSCRIPTION AUX TAP 4° SESSION

6 février 2015

INSCRIPTION AUX TAP 4° SESSION

PROGRAMME DES TAP PROPOSES AUX ENFANTS DES ECOLES DE CAMARET.

Le bulletin d'inscription à la 4° session est à retourner au PIJ (à la Maison Pour Tous) au plus tard le 18 février.

Renseignements : 04 90 37 82 83 - pij@camaret.org. 3, allée des Sports. Horaires d'ouverte : lundi au vendredi de 13h à 17h30.

Téléchargez le bulletin d'inscription.

CONSEILS MUNICIPAUX : COMPTE-RENDUS ET ENREGISTREMENTS

5 février 2015

Consultez les compte-rendus et les enregistrements audio des Conseils municipaux.

Tous les compte-rendus et les enregistrements ici.

ÉLAGAGE : CE QU'IL FAUT SAVOIR

3 février 2015

ÉLAGAGE : CE QU'IL FAUT SAVOIR

Elagage : qui fait quoi ?
Réponse en cliquant ici.

CRECHE, ECOLES, PORTAGE A DOMICILE : CONSULTEZ LE MENU

26 janvier 2015

CRECHE, ECOLES, PORTAGE A DOMICILE : CONSULTEZ LE MENU

Consultez les menus pour

- la crèche (enfants de moins et de plus de 18 mois)

- les écoles

- le portage à domicile

- les adultes

http://www.camaret.org/vivre-au-quotidien/restauration-collective

SURVEILLANCE DES ENFANTS AUX ABORDS DES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES

26 janvier 2015

RAPPEL

L’accueil des enfants dans les écoles est assuré par les établissements scolaires à partir de 8h20. Les enfants déposés avant l’ouverture officielle ne sont donc pas surveillés et demeurent juridiquement sous la garde de leurs parents. Dès lors, en cas d’accident, c’est leur responsabilité qui serait engagée.

Aux parents que leurs obligations professionnelles obligent tout de même à déposer leurs enfants plus tôt, la commune tient par conséquent à rappeler qu’elle a mis en place un accueil périscolaire au centre de loisirs de 7h30 à 8h30 et de 16h30 à 18h30. Les trajets sont effectués à pied sous la surveillance du personnel ou en minibus en cas de mauvais temps.

Par mesure de sécurité, il est donc vivement conseillé aux parents qui ne peuvent pas attendre l’ouverture des portes d’inscrire leurs enfants au centre de loisirs.  

Renseignements et inscriptions à la Maison Pour Tous. Renseignements : 04 90 37 82 83 du lundi au vendredi de 13h à 17h30.

 

L'Avenir sportif Camaretois:Un club formateur

24 janvier 2015

L'Avenir sportif Camaretois:Un club formateur

L'équipe des Benjamins avec leurs éducateurs Costanzo Richard et Alain Campos

L'Avenir sportif Camaretois:Un club formateur

24 janvier 2015

L'Avenir sportif Camaretois:Un club formateur

L'équipe des U6-U7 avec leur éducateur François MANTIONE

ACCESSIBILITE : SUIVEZ LE GUIDE

21 janvier 2015

ACCESSIBILITE : SUIVEZ LE GUIDE

L’Agenda d’accessibilité programmée,
un nouveau dispositif pour enfin réussir l’accessibilité à tous et partout.  

 

La loi du 11 février 2005 donnait 10 ans aux établissements recevant du public (ERP) pour devenir accessibles à toutes les formes de handicap. Face au constat, partagé par tous les acteurs, que l’échéance du 1er janvier 2015 ne serait pas respectée, des nouvelles dispositions réglementaires ont été élaborées. Après plus de 140 heures de travail avec l’ensemble des parties prenantes concernées par l’accessibilité, associations, chefs d’entreprises, élus locaux, etc., un nouveau dispositif simplifié a été créé pour permettre une mise en œuvre pragmatique de l’objectif de la loi de 2005 : les « Agendas d’accessibilité programmée ».

Plus d'infos ? Téléchargez le fichier joint.

VOEUX DU MAIRE DE CAMARET

16 janvier 2015

VOEUX DU MAIRE DE CAMARET

LA TRADITIONNELLE CÉRÉMONIE DES VŒUX ORGANISÉE LE 15 JANVIER A LA SALLE ROUSSIERE A RÉUNI 400 CAMARETOIS AUTOUR DE LEURS ELUS.

Nous reproduisons ci-dessous le discours du maire, Philippe de Beauregard, pour ceux qui n'ont pas pu y assister.

Chers Amis,


Avant tout, je tiens à vous remercier d’être venus aussi nombreux pour assister à cette cérémonie qui me donne l’occasion de vous présenter les vœux de la municipalité. Je souhaite que cette rencontre permette de faire mieux connaissance et de discuter sans formalisme entre élus et citoyens.

Il me faut malheureusement commencer par évoquer l’épouvantable tragédie qui vient de frapper notre pays. J’exprime une nouvelle fois ma profonde compassion aux familles des victimes tombées dans les attaques coordonnées de fondamentalistes islamistes. 17 morts, des dizaines de blessés ! L’horreur.
Je vous propose d’observer une minute de silence.

Les Camarétoises et les Camarétois ont choisi en mars une nouvelle équipe que j’ai l’honneur de diriger. Nous avons dû faire, vous le savez, avec un budget préparé par les services municipaux dès décembre 2013 sous les directives de l’ancienne majorité et qu’il a fallu voter dans des délais extrêmement courts, vingt jours seulement, ce qui ne nous a pas permis d’y imprimer notre marque autant que nous l’aurions souhaité.

L’année 2014 qui vient de s’achever a donc été une année de transition. Mais c’est avec plaisir que je vous présente ce premier bilan car nous avons bien évidemment commencé à mettre en œuvre notre programme.

Nous nous sommes fixé un objectif ambitieux : impulser à Camaret une nouvelle dynamique, en faire une ville plus accueillante, plus sûre et plus agréable à vivre, fière de son identité provençale, de son histoire et de son patrimoine. C’est à vous, Camarétois, de dire si nous sommes sur la bonne voie.

Faute de disposer de tous les leviers budgétaires, nous avons choisi d’aller au plus urgent : redonner du souffle à Camaret, lui redonner de la vie et de l’animation. Avec une idée bien ancrée : stimuler le commerce et les services de proximité, notamment pour les jeunes et les anciens, soutenir l’économie locale, encourager nos productions du terroir et les paysans qui en vivent, apporter notre concours au monde associatif et sportif.

D’emblée, j’ai donc demandé à la majorité d’imaginer de nouvelles animations. 
C’est ainsi que nous avons travaillé dès le printemps à relancer le marché hebdomadaire, tous les mercredis matin, cours du Nord. Il a fallu convaincre les forains de nous faire confiance, choisir le jour et l’emplacement les plus pertinents en concertation avec les commerçants, communiquer auprès des Camarétois, organiser une navette gratuite pour les personnes âgée. Bref, ça n’a pas été facile mais c’est plutôt bien parti. J’en veux pour preuve que les forains ont souhaité organiser une nocturne à la salle Roussière le 22 décembre, la veille de Noël. C’est le signe qu’ils se sentent bien chez nous et qu’ils ont confiance dans ce marché. Parlez-en à vos amis et à vos voisins !

Parallèlement, nous avons pris la décision de maintenir la fête votive en centre-ville et son succès nous a prouvé que c’était le bon choix !

La nouvelle municipalité travaille également à donner plus d’ampleur à la fête de la musique. Nous sommes passés l’an dernier à trois concerts de rue. On essaiera de faire au moins aussi bien cette année.

Autre nouveauté : une journée dédiée à l’animation du centre ville organisée le week-end de la fête nationale, avec des jeux et des attractions, suivie en soirée d’un banquet dansant patriotique dans les jardins de la Maison Bèque. Beaucoup de monde, une excellente ambiance. Là encore nous avons fait le bon choix.

J’ajoute que le concert en plein air du 15 août au stade du motoball a rencontré un énorme succès et qu’il sera reconduit en 2015.

Autre événement : organisé conjointement le 22 novembre avec les jeunes agriculteurs de Vaucluse et les commerçants du centre, « Camaret fête le vin » a connu une première édition prometteuse. Nous allons transformer l’essai et améliorer la formule.

Je profite de cette tribune pour vous annoncer que la ville lance une saison de thés dansants dont le premier aura lieu le 27 janvier ici-même à partir de 14h30. Toutes les informations figurent dans les tracts disponibles à l’entrée. Par ailleurs, je vous informe que la prochaine balade gourmande -que la rumeur nous soupçonnait de vouloir abandonner- a été fixée cette année au 26 avril, à une date où la météo est d’ordinaire moins torride pour les marcheurs…

Avec l’ouverture cet été du Point Info Tourisme à la chapelle Saint-Andéol, la majorité municipale ne s’est pas contentée de rouvrir les portes d’un lieu hautement emblématique de Camaret. Je vous signale incidemment que pendant la période d’ouverture de nombreux visiteurs ont poussé les portes de la chapelle pour s’informer des sites touristiques, des possibilités de restauration, de loisirs et d’hébergement à Camaret. J’ajoute que le service des espaces verts nous a offert un fleurissement de grande qualité qui a été apprécié par tous nos visiteurs et par les Camarétois.

Notre ambition, en mettant notre patrimoine en valeur et en revivifiant nos traditions autant que faire se peut, c’est de rendre à Camaret sa fierté ! A commencer par la fierté de notre histoire.

Le blason traditionnel de Camaret avait été abandonné. Un ormeau portant des oranges… Un blason forgé à la fois par la grande et la petite histoire qui fait référence à la pugnacité, à l’indépendance d’esprit et à la causticité des Camarétois envers leurs voisins orangeois. Nous lui avons donné une nouvelle vie, pas seulement sur le papier à lettres de la mairie et sur la une du magazine municipal, mais aussi sur de vrais arbres disposés devant le Ravelin pendant la période de Noël.

C’est dans le même esprit que la municipalité a décidé d’étoffer cette année les illuminations de fêtes dans les rues du village. Nous poursuivrons dans ce sens.
Être fiers de nos racines, fiers de notre identité, comment peut-on douter que c’est fondamental, notamment pour aider les jeunes à affronter les réalités d’un monde dont on constate hélas combien il souffre de l’absence de repères ! Frédéric Mistral a écrit que « les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent haut ». L’ampleur inédite que la municipalité a donnée l’année dernière aux journées du patrimoine à Camaret illustre cette ambition, et ce avec le désir de redonner du sens à notre époque.

Vivre bien, c’est aussi vivre en sécurité. Toutes les incivilités ne conduisent heureusement pas à des crimes plus graves. Mais les policiers vous le diront, tous les délinquants ont commencé par des actes d’incivilité. Partant de ce principe, j’ai décidé de ne négliger aucune des dispositions que la législation donne aux maires en la matière.

A commencer par le rappel à l’ordre. Le dispositif est simple et il sera très prochainement appliqué à Camaret. Je le proposerai au Conseil municipal de jeudi prochain. J’aurais ainsi la possibilité avec mon adjoint à la sécurité de convoquer pour les mettre en garde tous ceux dont la mauvaise conduite est de nature à troubler l’ordre public.

La majorité municipale a également décidé de mettre en œuvre le dispositif de participation citoyenne, qu’on appelait avant voisins vigilants. Une dizaine de référents bénévoles connus dans leurs quartiers ou dans leur lotissement se sont d’ores et déjà fait connaître. Il ne s’agit pas d’organiser des patrouilles, encore moins des milices. Mais d’encourager la création de réseaux de voisins attentifs sur lesquels la gendarmerie pourra compter, soit pour interpeller les individus surpris en flagrant délit de cambriolage, soit pour mener plus efficacement ses enquêtes.

Dans le même ordre d’idée, la municipalité a récemment voté l’extension de son réseau de vidéo-protection. Trois nouvelles caméras seront prochainement installées, ce qui portera à onze le total de dispositifs de surveillance vidéo installés sur le territoire de la commune. Le maillage sera ainsi nettement amélioré. Sans anticiper sur le bilan que communiquera bientôt la gendarmerie, je peux d’ores et déjà vous annoncer que la tendance à Camaret va dans le bon sens. 28 des 31 affaires de dégradations de véhicules enregistrées l’an dernier ont d’ailleurs été élucidées par la police municipale en étroite collaboration avec la gendarmerie, dont je salue le professionnalisme, grâce notamment à la vidéo-protection, c’est un taux record !

J’ajoute que nous venons de lancer le recrutement d’un 4ème policier municipal, ce qui permettra d’élargir les plages horaires d’intervention de nos forces de l’ordre, en particulier le soir. J’en profite pour vous rappeler que vous pouvez signaler à la police municipale et à la gendarmerie tout fait suspect dont vous êtes témoin.
2015 sera l'année du 1er vrai budget de la nouvelle municipalité.
Nous devrons compter avec les contraintes imposées par l'Etat qui demande toujours plus aux communes sans compenser financièrement les transferts de responsabilités. Le cas de la réforme des rythmes scolaires en est un exemple significatif.

La facture est lourde, mais je tiens à saluer la qualité du travail accompli par le service enfance jeunesse qui permet à nos enfants de bénéficier de temps d’activités périscolaires de grande qualité et dans les meilleures conditions. 
Hélas ! L'Etat ne fait pas suivre les transferts de compétences par des financements équivalents mais il diminue au contraire drastiquement les dotations aux collectivités locales.

Mes services ont ainsi calculé que pour 2015, la dotation globale de fonctionnement (la principale ressource étatique des communes) diminuera de 26 % pour Camaret, ce qui représente une perte sèche de plus de 100.000 €. Et cela continuera dans les années à venir !

Le budget que nous préparons devra tenir compte de cette réalité.
Il nous faut impérativement resserrer les dépenses de fonctionnement pour permettre à la commune de continuer à investir. Nous avons d'ores et déjà donné des consignes aux services en ce sens. Chacun doit faire un effort !
Une ville se gère comme une famille : si l'on veut refaire la toiture ou acheter une nouvelle voiture, on va moins au restaurant et l'on part moins longtemps en vacances...

Dès cette année, malgré le coût de la réforme des rythmes scolaires et la création d'un poste de directeur de cabinet, plus que nécessaire pour une commune de presque 5.000 habitants qui veut se dynamiser, nous avons réussi à économiser 170.000 € de dépenses de personnels par rapport à ce qui était prévu au budget d'avril 2014.

Sans attendre de savoir ce qu’il adviendra du contour de la communauté de communes, et dans un souci d’économies d’échelle et d’efficacité du service rendu à la population, nous avons décidé de mutualiser un certain nombre de services. Ainsi, très prochainement, l’instruction du droit des sols, autrement dit les permis de construire, sera confiée à la CCAOP. D’ici là, nous devrons également décider de donner à l’intercommunalité la gestion d’une ou deux nouvelles compétences. Enfin, pour maîtriser encore mieux nos dépenses, sachez que nous mutualisons depuis le début de l’année les achats de gaz (avec Vaison, Piolenc et Bollène) et l’impression des revues municipales (avec Piolenc).

La diminution des dépenses de fonctionnement reste donc d’actualité en 2015, mais il n’est pas question pour autant de stopper les investissements ! Camaret doit continuer à s'embellir et à se moderniser. Notre budget ira dans ce sens.
La nouvelle année qui commence me donne l’occasion de vous présenter quelques-uns des principaux projets de la municipalité.

Les plus importants :
- Les travaux d’aménagement du tour de ville : une réunion publique d’information est programmée le mercredi 21 janvier à 18h30 ici même. Venez nombreux, tous les sujets seront abordés : stationnement –nous avons décidé de conserver un nombre de places identique-, calendrier des travaux, aménagement urbain et végétalisation. Sachez que nous avons budgété 700.000 € sur les deux prochaines années pour mener à bien ce chantier. Nous y travaillons en étroite collaboration avec l’architecte des bâtiments de France qui partage notre souci du du patrimoine camarétois.

- Parallèlement, nous lançons dès cette année les études pour la mise en valeur de notre patrimoine historique sur l’espace compris entre la tour sarrasine et la chapelle Saint-Andéol.

- Les vestiaires du stade de foot ne sont plus suffisants. Nous allons en créer de nouveaux, plus spacieux, plus confortables, conformes aux normes et dignes des ambitions du club en PHA.

- Nous lançons par ailleurs une étude globale afin d’optimiser le patrimoine foncier de la commune. La collectivité est en effet propriétaire d’un certain nombre de bâtiments à l’abandon. Il n’est pas dénué de bon sens de penser à les valoriser.

- Enfin, nous poursuivons en 2015 la campagne d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments.

A l’heure où tant de nos compatriotes sont plongés dans les difficultés, je tiens toutefois à souligner que les dépenses de la commune dans le domaine social ne seront pas impactées par les contraintes budgétaires. Au contraire, nous avons décidé de réhabiliter un bâtiment municipal pour y ouvrir un logement d’accueil d’urgence.

Nous maintenons par conséquent au même niveau notre action en faveur des personnes les plus déshéritées. Il n’y a malheureusement aucune fierté à en tirer. Pour avoir un ordre d’idées, sachez par exemple que le CCAS a tenu l’an dernier 21 permanences d’assistantes sociales. 66 personnes ont été reçues et conseillées. Et 861 interventions ont été menées sur le secteur de Camaret. J’en profite pour saluer le remarquable travail effectué par les agents du CCAS et leur grande disponibilité.

Camaret est une ville jeune : 4.745 habitants au 1er janvier de cette année, soit 62 de plus que l’an dernier à la même époque. En plus de la structure multi-accueil, nous avons la chance de disposer de 45 assistantes maternelles agréées. La Maison Pour Tous a assuré de son côté 93 consultations de prévention maternelle et infantile en 2014 contre 53 consultations l’année précédente.
Je vous rappelle également que nous nous sommes battus avec succès l’an dernier contre la fermeture programmée d’une classe de la maternelle Souleïado mais que la vigilance reste de mise. L’école Mistral a quant à elle enregistré l’ouverture d’une nouvelle classe, ce qui démontre le dynamisme de la commune.
Nous continuerons à l’avenir à soutenir l’action et les initiatives des clubs et des associations camarétoises dont l’apport est indispensable au dynamisme de notre ville. Le montant des subventions attribuées l’an dernier s’est élevé à près de 127.000 €.

L’aide financière est une chose, mais nous leur apportons également toute l’aide matérielle dont elles ont besoin. Je vous rappelle par ailleurs que la commune a signé un partenariat avec Radio Mix pour diffuser gratuitement l’actualité de vos rendez-vous et de vos événements. Profitez-en, c’est gratuit. Le mode d’emploi est détaillé sur le site Internet de la commune et dans le dernier numéro de notre Ravelin, le magazine municipal. Je vous incite également à consulter la page Facebook que nous avons lancée en avril.

Sachez aussi que cette année les sportifs méritants et le dynamisme associatif seront récompensés lors de la journée des associations, le premier dimanche de septembre. Sans attendre, je tiens à saluer les animateurs des nouvelles activités proposées à Camaret, notamment boxe, rollers et jujitsu. Félicitations également au foot pour la montée en PHA, je l’ai déjà dit, au motoball pour sa belle 3ème place, ainsi qu’au jeune Nicolas qui a fièrement représenté Camaret et qui a terminé 1er des jeunes à la Chevauchée des Blasons.

Avant de vous présenter les élus de la majorité, je tiens à saluer l’installation de notre nouveau curé, le père Pascal M’Bamba, qui a été installé en présence de Mgr Cattenoz, évêque d’Avignon.

Je tiens à vous présenter maintenant vos nouveaux élus. Vous en connaissez certainement déjà beaucoup, mais peut-être pas tous. Ils sont très impliqués, n’hésitez pas à les solliciter :

1- Elvire TEOCCHI. 1ère Adjointe déléguée à la culture, au tourisme, à l'animation et au commerce

2- Hervé AURIACH. 2e Adjoint, délégué à la voirie, aux espaces verts et à la propreté

3- Christine WINKELMANN. 3e Adjointe déléguée à l'urbanisme

4- Lionel MURET. 4e adjoint délégué à la sécurité

5- Annick GUERRERO. 5e adjointe déléguée aux affaires sociales

6- Michel LAGARDE. 6e adjoint délégué aux travaux et bâtiments communaux

7- Emilie LAGIER, conseillère municipale déléguée à la petite enfance

8- Jean-Michel MARLOT, 8e adjoint délégué aux sports et à la jeunesse

9- Sonia COLOT

10- Jean-François LEROY, conseiller municipal déléguée aux affaires scolaires

11- Patricia ROCHE, conseillère municipale déléguée aux personnes âgées et personnes handicapées

12- Raymond KARASZI, conseiller municipal délégué à la vie associative

13- Sylvette GILL, 7e adjointe déléguée aux finances et marchés publics

14- Jean-Luc DA COSTA, conseiller municipal délégué à la vidéosurveillance et à la prévention de la délinquance

15- Christiane VEZIAN, conseillère municipale

16- Vincent TEOCCHI, conseiller municipal

17- Fanny BISCARRAT, conseillère municipale déléguée aux affaires agricoles

18- Antonio MUGA, conseiller municipal délégué au personnel et aux ressources humaines

Je salue également les élus de l’opposition :

Marlène THIBAUD

Jean-François MENGUY

Véronique CHOMEL

Laurent ARCUSET

Renée SOVERA

Jean-Paul MONTAGNIER

Michel PAÏALUNGA

Georges POINT

Enfin, permettez-moi pour conclure de vous souhaiter une bonne année 2015. Qu’elle vous apporte bonheur et santé, amour et travail, à vous et à tous ceux que vous chérissez, vos familles, vos amis, vos voisins, vos partenaires de sport, que sais-je encore ? tous ceux qui vous tiennent à cœur. A tous, excellente année 2015 !

Philippe de Beauregard
Maire de Camaret-sur-Aygues

Pages : « 80 - 81 - 82 - 83 - 84 »